Statue de La République

Patrimoine culturel
  • Créativité
  • Espaces urbains

Statue de La République

L'ensemble de sculptures de La République, dédié à Francesc Pi i Maragall, président de la Première République espagnole, est l'emblème de la place de Llucmajor et l'un des symboles de Nou Barris. Il comprend une statue et un médaillon, qui furent inaugurés en 1936 dans le centre de Barcelone et qui restèrent cachés après la Guerre Civile, jusqu'à leur récupération, en 1990.

La liberté et l'avenir

Au carrefour formé par le passeig de Valldaura, le passeig de Verdum et la Via Júlia, se trouve la place de Llucmajor, un des centres névralgiques du district de Nou Barris. Réaménagée en 1990, la place fut conçue avec un rond-point central où fut projetée une grande statue abstraite en acier, destinée à atteindre un objectif: donner enfin un emplacement à la sculpture de La République.

Au centre, un grand monolithe accompagne une statue en bronze de 4,5 mètres de haut, appelée Flama, ouvrage du sculpteur Josep Viladomat. Cette figure représente une jeune femme, nue et hautaine, le bras levé, une branche de laurier à la main, symbole de liberté et d'avenir. Sur la base, un médaillon du sculpteur Joan Pié avec le visage en relief de Pi i Margall, président de la Première République espagnole en 1873, clôt l'ensemble.

Une grande mémoire historique

Ces deux pièces possèdent une longue histoire qui remonte à une époque antérieure à leur réalisation. C'est en 1915 que la Mairie décida de projeter un ensemble de sculptures dédié à la République et en l'honneur de Pi i Margall, afin de le placer autour de l'obélisque situé au centre de la place du Cinc d'Ors à l'époque, au carrefour entre le passeig de Gràcia et l'avenue Diagonal. Toutefois, le projet ne put être mis en œuvre avant l'arrivée de la Seconde République. Le président de la Generalitat de Catalunya, Lluís Companys, l'inaugura officiellement le 12 avril 1936, mais, suite à la Guerre Civile, le régime franquiste ordonna le retrait et la destruction de la statue et du médaillon. Ce fut grâce aux architectes Adolf Florensa et Joaquim Vilaseca, qui les cachèrent dans un garage municipal, qu'ils sont encore conservés de nos jours. Ils y demeurèrent jusqu'à l'arrivée de la démocratie, date à laquelle ils suivirent un nouveau cours. Situés tout d'abord sur la place de Sóller, c'est sur la place de Llucmajor qu'ils trouvèrent leur emplacement définitif, fait à la mesure d'un quartier et de riverains qui les firent leurs et les transformèrent en symbole.

more

Informations de contact