Le Palau Reial de Pedralbes

Patrimoine culturel
  • Antoni Gaudí
  • Espaces naturels
  • Parcs et jardins
  • Tourisme responsable

Le Palau Reial de Pedralbes

Entouré de ses jardins imposants ouverts à tous ceux qui souhaitent s'en délecter, le Palau de Pedralbes était une ancienne propriété d’origine médiévale, acquise par la famille Güell et devenue l’édifice seigneurial que nous connaissons aujourd'hui, qui fut le lieu de résidence des membres de la Couronne d'Espagne durant leurs visites à Barcelone entre 1919 et 1931.

De ferme à palais

Dans la partie haute du district de les Corts, se trouve le Palau de Pedralbes, un édifice d'origine médiévale rénové à la fin du XIXe siècle et offert par le comte Eusebi Güell à la Couronne d'Espagne en 1918, en remerciement pour son titre nobiliaire, devenant ainsi Palau Reial (Palais royal) entre 1919 et 1931, et qui héberge actuellement le Secrétariat général de l'Union pour la Méditerranée.

L’édifice tire ses origines d'une ancienne ferme du XVIIe siècle comme nombre de celles qui peuplaient la zone. En 1862, elle fut achetée avec la ferme voisine par Eusebi Güell, qui commanda la rénovation de la grande propriété connue sous le nom de Finca Güell. La ferme fut rénovée par l’architecte Joan Martorell i Montells, qui construisit également le petit palais semblant provenir des Caraïbes et la chapelle néogothique, qui ont été conservés jusqu'à nos jours.

Des jardins pleins de surprises

À la fin du XIXe siècle, Antoni Gaudí fut engagé pour construire les murs d'enceinte ainsi que pour dessiner une partie des jardins, dont a subsisté la fameuse Fontaine d’Hercules, décorée d'un buste du héros sur un monticule orné des armoiries de Catalogne et d'un dragon en fer forgé par lequel l'eau jaillit. La fontaine, ainsi que les Pavillons de la Finca Güell, fait partie de la recréation du poème L’Atlantide, de Père Cinto Verdaguer, que Gaudí admirait tant. L’autre partie du dessin des jardins incomba à Nicolau Maria Rubió i Tudurí, qui dessina le projet qui existe encore aujourd'hui au tracé géométrique décoratif avec de grands arbres méditerranéens, comme par exemple des palmiers, des cyprès et des pins, un étang et les trois fameuses fontaines éclairées de Carles Buïgas. Il convient de mettre en avant la statue de la reine Isabelle II avec son fils Alphonse XII, œuvre d’Agapit Vallmitjana, ainsi que le pavillon de plantes grimpantes, l'une des premières tentatives de voûte gaudinienne typique. Les fameux jardins du Palais, aujourd'hui peuplés de nombreux arbres exotiques en plus des arbres méditerranéens, sont continuellement visités par les touristes et les habitants de la ville venus s'émerveiller de la beauté et de la variété de l’espace naturel qui se cache derrière leurs murs.

more

Informations de contact

Suivez-nous:

Vous pouvez aussi aimer...