La gare de La Sagrera

Transports singuliers
  • Barcino
  • Innovation
  • Patrimoine culturel

La gare de La Sagrera

Créée dans les années cinquante comme station terminus de la ligne L1 du métro, La Sagrera est devenue une gare où circulent métro, trains de banlieue et services régionaux. Depuis 2010, un autre grand projet de gare est en cours dans la zone: celle qui sera la principale gare de trains à grande vitesse de la ville doit être inaugurée en 2019.

Présent et futur

Traditionnellement, la gare de La Sagrera était la station de métro de la ligne L1, devenue avec les années un point de connexion de transport très important, particulièrement pour la zone nord de Barcelone. Avec des services de métro, de trains de banlieue et de trains régionaux utilisés chaque jour par de nombreux Barcelonais, c'est un lieu en perpétuel mouvement.

Pour l'arrivée du train à grande vitesse, on travaille depuis 2010 à la création dans la zone d'une autre gare qui doit être baptisée Barcelona-La Sagrera ou Sagrera TAV. Cette nouvelle gare prétend devenir la plus grande infrastructure ferroviaire de toute la Catalogne. Le nouvel équipement ferroviaire s'étendra sur 38 hectares et disposera de services de tout type : grande vitesse, longue et courte distances, métro, bus et trains de banlieue. Sa mise en fonctionnement est prévue pour 2019 et on prévoit plus de 100 millions de voyageurs annuels, soit 50 millions de plus que l'actuelle gare de Sants, et on s'attend à ce qu'elle devienne le point de connexion de transport le plus important de Barcelone, ainsi que l'une des plus grandes gares d’Europe.

Vestiges historiques

Il faut souligner que pendant les travaux de construction de la nouvelle gare, la découverte de nombreux vestiges archéologiques a retardé les travaux à plusieurs reprises. Mi-2011 furent découverts les vertiges d’une villa thermale et vinicole romaine près du pont du Treball Digne, ainsi que des mosaïques et des peintures de l’époque romaine. Plus tard furent découverts un sépulcre et des fosses de la période néolithique qui furent transportés au Musée d'histoire de Barcelone.

Autre anecdote curieuse, la découverte en 2012 de sillons de vignes, de trois jarres en céramique et de structures de pressoir à vin datant du siècle Ier et du début du IIe s.

more

Informations de contact