Les jardins de Joan Maragall

Espaces naturels

Les jardins de Joan Maragall

Construits en 1929 par Jean-Claude-Nicolas Forestier, les jardins de Joan Maragall se déploient autour du Palauet Albéniz, qui hébergeait la famille royale lors de ses visites à Barcelone. Se promener sur ses avenues de gazon et de magnolias et apprécier le silence est un véritable privilège.

L’élégance de la nature

Avec leurs fontaines ornementales, les parterres aux arbres gigantesques, les nombreuses sculptures et les plantes propres aux jardins français du XXe s., il n'est pas étonnant que les jardins de Joan Maragall soient considérés comme les plus élégants de Barcelone. De plus, ils entourent le Palauet Albéniz, bâtiment néoclassique qui sert de résidence à la famille royale lors de ses visites à Barcelone.

Dessinés par Jean-Claude-Nicolas Forestier en 1929 au motif de l’Exposition internationale de Barcelone, ​les jardins de Joan Maragall forment un espace plein de sérénité où l'on n'entend que le silence et le murmure de l'eau. Les vastes extensions de gazon aux arbres typiquement méditerranéens comme l'olivier et le chêne vert se mêlent à d'autres plus exotiques comme la Cycas revoluta. Les chemins sablonneux permettent d'explorer le jardin et ses différents recoins. À l'entrée principale, une grande avenue de magnolias avec un grand étang et des jets d'eau au milieu conduit jusqu'à une colline située devant le petit palais. Au-dessus, une place en demi-cercle entourée de cyprès et dominée par la statue de Serena est l'avant-salle d'un petit amphithéâtre.

Musique et poésie

Le petit palais, également construit en 1929 par Joan Moya, est un bâtiment de style néoclassique de grande valeur architecturale qui fut réaménagé et rénové en 1970, prenant alors l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui. Le nom du petit palais est un hommage au musicien Isaac Albéniz, car la possibilité d’y installer le Musée de la musique fut un temps étudiée, avant d'être abandonnée. En 1970 également, les jardins furent agrandis et baptisés du nom de Joan Maragall, en honneur au poète catalan.

Se promener dans ces parcs royaux qui n'ont pas toujours été ouverts au public suppose de s'enfoncer dans un monde à part, une expérience qui permet d'observer ce que l'homme imagina comme le paradis sur terre.

more

Informations de contact

Suivez-nous: