Les jardins de Laribal

Espaces naturels
  • Espaces naturels
  • Parcs et jardins
  • Qualité de vie
  • Tourisme responsable

Les jardins de Laribal

Certains lieux sont vraiment idylliques et les jardins de Laribal en sont un bel exemple. De style arabisant, inspirés, entre autres, des jardins du Generalife de Grenade, les jardins de Laribal escaladent Montjuïc depuis le passeig de Santa Madrona en empruntant escaliers, chemins, terrasses et coins plantés d’arbres exotiques et parsemés de pergolas romantiques et de fontaines. C'est là aussi que se cache la populaire Font del Gat (la fontaine au chat).

Racines méditerranéennes

Considérés comme l'une des perles de Montjuïc, les jardins de Laribal s’étendent sur de nombreux espaces, créant dans leur ensemble un lieu unique de grande valeur historique, où se promener devient un véritable plaisir. Le silence de la végétation et le bruit doux de l'eau, la maîtresse des lieux, forment un havre de paix non loin du tumulte de la ville. Associés à l’Exposition internationale de 1929, les jardins de Laribal furent achevés en 1922 et inclus aux installations les plus importantes réalisées au motif de cet événement. Ses concepteurs, Jean-Claude-Nicolas Forestier et Nicolau M. Rubió i Tudurí, voulurent créer un nouveau style paysager aux racines méditerranéennes inspiré en même temps des anciens jardins arabes et des cármenes de Grenade, avec la présence de céramiques, de fontaines et de pots de fleurs suspendus aux rambardes.

Nature et eau

Au niveau architectural, ils disposent d'une suite de terrasses superposées reliées entre elles par de petits chemins et sentiers, par des tronçons d'escaliers ainsi que d'énormes pergolas, pierres, piliers et fontaines où jaillit l'eau, apportant un peu de fraîcheur. On remarque des sculptures comme Estival de Jaume Otero, un nu féminin en marbre, La Noia de la trena de Josep Viladomat, un autre nu de femme, en bronze celui-ci, ainsi qu'une fontaine en céramique émaillée, ouvrage du céramiste Llorenç Artigas.Par sa beauté et son importance historique, on distingue l’escalier du Generalife, qui relie les jardins de Laribal à ceux du Théâtre Grec et qui est inspiré des jardins du Generalife de Grenade, avec ses cascades sur les rampes, ses étangs en pierre et ses bancs qui invitent au repos. La Font del Gat, où les Barcelonais organisaient autrefois des rencontres populaires, est un autre des éléments célèbres de ce jardin et occupe sa pente la plus élevée, à côté d'un bâtiment du XIXe s. où résida par le passé l'ancien propriétaire, Josep Laribal, et qui abrite aujourd'hui un restaurant. Dans l'ensemble, les jardins de Laribal forment un espace raffiné d’architecture, d'histoire et de nature au cœur du parc de Montjuïc, où c'est un plaisir de venir se détendre et apprécier le silence.

more

Informations de contact

Suivez-nous: