La Villa Bellesguard

Patrimoine culturel
  • Antoni Gaudí
  • Moyen Âge
  • Modernisme
  • Patrimoine culturel
  • Tourisme responsable

La Villa Bellesguard

Palais de rois et refuge de bandits, sur les flancs de la montagne de Collserola, se dresse l'un des secrets les mieux gardés du maître Antoni Gaudí : la Villa Bellesguard. Une résidence particulière bâtie sur des ruines médiévales qui ouvre aujourd'hui ses portes pour partager le génie de Gaudí avec tous les visiteurs.

Un endroit historique

Bien qu'elle ait des formes rectilignes très différentes des courbes sinueuses de l’architecture gaudinienne, il est vrai que la Villa Bellesguard est l'un des meilleurs exemples d’innovation architecturale du maître Antoni Gaudí. Jaume Figueres, commerçant et ami intime de Gaudí, voulait construire une résidence pour sa famille à un endroit unique et plein de signification politique. C'est pour cela qu'il choisit un espace dans Collserola, juste à l'endroit où se trouvaient les ruines du château médiéval du roi Martin l’Humain et qui, au XVIIIe, hébergea également le brigand Serrallonga.

Un château moderniste

Impressionné par l'histoire du lieu, Gaudí dessina une résidence inspirée de l'ancien château, aux lignes très droites, et profita de certaines ruines de l'ancien palais pour concevoir le jardin de la propriété. Le résultat est une impressionnante villa qui semble un château avec ses créneaux, mais avec des touches très gaudiniennes, comme l'usage du fer forgé, des bancs de mosaïques en céramique, des grandes fenêtres colorées et des plinthes en briques et un détail qui n'échappe pas au regard curieux de visiteurs: les conduites en forme de lierre.

La Villa Bellesguard, déclarée Bien d’intérêt culturel depuis 1969, ouvre aujourd'hui ses portes, lors de visites guidées, pour pouvoir se délecter de la majesté de ses salles, de son jardin calme ou de ses vues spectaculaires, mais, surtout, pour pouvoir admirer de près l'un des trésors de Gaudí, peut-être l'un des plus cachés.

more

Informations de contact

Suivez-nous: