L’aqueduc de Ciutat Meridiana

Patrimoine culturel
  • Espaces naturels
  • Tourisme responsable

L’aqueduc de Ciutat Meridiana

Quand à la fin du XIXe s. Barcelone commença à grandir et que les approvisionnements en eau devinrent insuffisants, diverses infrastructures furent construites pour approvisionner la ville, parmi lesquelles l’aqueduc de Ciutat Meridiana. Cette grande construction, que l’on peut encore voir s’élever au-dessus du torrent de Tapioles, amenait l’eau des ruisseaux de Ripoll et Caldes.

Le parcours des ruisseaux

Situé au pied des montagnes de Collserola, Nou Barris a toujours eu des infrastructures liées à l’approvisionnement en eau de Barcelone, qui ont laissé un héritage architectural surprenant. L’aqueduc de Ciutat Meridiana, aujourd’hui inusité, qui s’élève, imposant, sur le district, en est l’un des principaux exposants.

Ce canal de conduite d’eau appartenait à l’aqueduc du Baix Vallès imaginé par Andreu Marí et financé par le banquier Manel Girona. Il fut construit à la fin du XIXe s. en profitant du fait que Barcelone grandissait et que le rec Comtal (le canal de Barcelone) et les puits commençaient à devenir insuffisants pour approvisionner la ville. L’aqueduc faisait 18 kilomètres de long et conduisait 1 700 mètres cubes d’eau par jour des ruisseaux de Ripoll et Caldes.

Revitaliser l’histoire

Entre les hauts immeubles d’habitation qui définissent aujourd’hui Nou Barris, l’aqueduc de Ciutat Meridiana se distingue comme l’un des monuments historiques conservés dans le district. Pour cette raison, en 2012, l’École Mestre Morera travailla conjointement avec le Musée d’histoire de Barcelone sur un projet commun nommé «Patrimonia’m», qui servit à encourager la conservation de l’aqueduc de Ciutat Meridiana et à mettre en valeur son importance historique.

more

Informations de contact