Observatoire Fabra

Espaces d'étude et de recherche
  • Loisirs
  • Recherche et savoir

Observatoire Fabra

Classé Bien culturel d'intérêt national en 2014, l'Observatoire Fabra se consacre depuis plus d'un siècle à l'étude de la météorologie, de la sismologie et de l'astronomie. L'observatoire se concentre sur la collecte et l'étude de données, des séismes aux photographies de petits astéroïdes, et organise également des cours, des visites guidées et des observations, en marge de sa participation à des programmes scientifiques internationaux.

Un siècle d'étude et de divulgation

L'Observatoire Fabra est un des observatoires en activité les plus anciens du monde. Sa longue trajectoire a permis l'étude ininterrompue et systématique de la climatologie locale, de l'activité sismique de la région et de l'astronomie. Il fut solennellement inauguré en 1904 en présence du roi Alphonse XIII, et appartient à l'Académie royale des sciences et des arts de Barcelone. Il doit son nom à Camil Fabra i Fontanills, marquis d'Alella, un industriel et homme politique de Barcelone qui donna une importante somme d'argent pour la réalisation d'un projet qui ne tenait compte en premier lieu que de deux domaines: l'astronomie et la météorologie.

L'Observatoire a reçu diverses distinctions, parmi lesquelles se trouvent la plaque Narcís Monturiol, de la Generalitat de Catalunya, et la Médaille d'Or de la Ville de la Mairie de Barcelone.

En 2014, l’European Physical Society (EPS) décerna à l’observatoire Fabra la distinction d’Historic Site (lieu historique) en raison de la découverte de l'atmosphère de Titan (entre autres découvertes) et de ses séries centenaires (météorologique et sismique). L’observatoire Fabra a été le premier centre d'Espagne à recevoir cette distinction de l’EPS

Sous les étoiles

Les visites organisées par l'Observatoire Fabra sont une expérience inoubliable, car elles incluent des observations directes de la lune, de Jupiter, de Saturne ou de Mars suivant l'époque de l'année et de différents astres, et même la possibilité de dîner sous les étoiles. Les observations se font comme il y a un siècle, c'est-à-dire avec le télescope réflecteur géant qui date de 1904.

Quand ils entrent dans l'observatoire ou quand ils en sortent, les visiteurs font une autre découverte délicieuse: un petit circuit botanique dans les jardins qui l'entourent, où contempler pins, sapins, cyprès, chênes verts et buis, mimosas, lauriers et pistachiers lentisques, et bien d'autres espèces.

more

Informations de contact

Suivez-nous: