La Barcelone médiévale

La Barcelone médiévale

La ville comtale

Au Moyen-Âge, Barcelone devint ville comtale et gagna en importance politique. Elle devint le siège des principales institutions de pouvoir de la Catalunya Vella, ce qui entraîna une activité commerciale intense qui la fit se développer et s’étendre, et se parer de magnifiques bâtiments d’architecture gothique.

Le Moyen Âge

Au début du IXe siècle, suite à l'invasion musulmane et à l’expulsion des arabes de la péninsule ibérique par les Francs, le territoire fut organisé en comtés à partir des divisions territoriales de l’époque wisigothe. Le comté de Barcelone naquit sous la désignation du gouvernement de l’Empire carolingien. Lorsque celui-ci s'effondra, avec Guifred le Velu à sa tête, démarra la lignée de la Maison de Barcelone, comté principal des terres catalanes, dont la suprématie s'exerçait sur les autres.

Au XIe siècle, le comte Raimond-Bérenger Ier promulgua les Usatges de Barcelona, le premier texte législatif catalan, qui visait à résoudre les problèmes légaux de la nouvelle société féodale et qui fut appliqué dans toute l'Ancienne Catalogne. Au XIIe siècle, grâce à l'union des divers comtés des terres catalanes sous la juridiction du roi Alphonse Ier, la Principauté de Catalogne vit le jour. Dès lors, le souverain de la Principauté posséderait également le titre de comte de Barcelone.

Sous la protection des comtes, la Barcelone agricole et artisanale prit de l'importance politique et commerciale et se développa rapidement. Les anciennes murailles romaines devinrent trop petites et, aux alentours, des noyaux urbains furent créés autour de nouvelles paroisses jusqu'alors sans défense. 

Le Consell de Cent et les Corts Catalanes

Sous le règne de Jacques Ier le Conquérant (1218-1276), souverain de la Couronne d'Aragon et héritier du titre de comte de Barcelone, le gouvernement de Barcelone passa aux mains du Consell de Cent, une nouvelle structure de gouvernement municipal, formée par 128 jurés, qui perdura jusqu'en 1714.

La croissance du commerce amena de nombreux marchands à s'installer à Barcelone et l'intense activité en découlant entraîna la création, en 1258, du Consolat del Mar, une institution qui régulait le commerce maritime et la réglementation portuaire.

En 1283, sous le règne de Pierre le Grand, se tinrent les premières Corts Catalanes dans le but de rédiger une constitution ou un statut de la Catalogne, qui fut à l'origine de la Generalitat de Catalunya, principale institution de gouvernement catalan, dont le siège est situé, depuis le début du XVe siècle, au sein du Palais de la place Sant Jaume de la ville.

L’expansion politique et commerciale déboucha sur une période de splendeur qui favorisa une croissance urbanistique. Tout d'abord, au XIIIe siècle, fut construite une nouvelle muraille qui élargit la ville : elle intégrait, d’un côté, les quartiers de la Ribera et Sant Pere de les Puel·les, et de l’autre, elle allait jusqu'à la Rambla. Plus tard, au XIVe siècle, démarrèrent les travaux pour élargir encore plus cette enceinte fortifiée : elle incluait alors le quartier du Raval, s'étendait jusqu'à jouxter l'actuelle avenue Paral·lel et se voyait fermée par la mer. De ce dernier élargissement, on conserve encore de nos jours un fragment du pan de muraille ainsi que des portes d’accès, le Portail de Santa Madrona, au début de l'actuelle avenue Paral·lel et jouxtant les Reials Drassanes, un bâtiment également construit à cette époque, véritable symbole du pouvoir naval de la Barcelone médiévale. La construction d'un port fut aussi démarrée, car la ville, malgré son intense activité maritime, n'en avait pas.

Les anciennes églises romanes furent refaites et sous le nouveau et flambant sty le gothique, furent construits de nombreux bâtiment qui existent toujours, des édifices civils comme celui des Drassanes ou celui de la Llotja, des édifices religieux tels que la Cathédrale (link PI) ou l’église Santa Maria del Mar (link PI), parfait exemple du gothique catalan, des palais, des couvents, des monastères... Une fièvre constructrice qui laissa un magnifique héritage disséminé dans de nombreux endroits de la ville. 

more
Bàrcino a BCN vídeos
  • Le Christ pantocrator au Musée national d'art de Catalogne

    Musée national d’art de Catalogne

    Pour comprendre l’art médiéval catalan, il faut visiter le Musée national d’art de Catalogne (MNAC). Il héberge l'une des collections d’art roman les plus importantes au monde, avec de remarquables peintures murales, comme celle du Christ pantocrator. 

  • Le cloître du monastère de Sant Pau del Camp

    Monastère de Sant Pau del Camp

    En plein quartier du Raval, le monastère bénédictin de Sant Pau del Camp nous invite à revenir au Xe siècle, époque à laquelle il fut construit en dehors des premières murailles. C'est l'un des édifices romans les mieux conservés de Barcelone.

  • Le cloître du monastère de Pedralbes

    Le monastère de Pedralbes

    Fondé en 1326 dans la partie haute de la plaine de Barcelone, le monastère de Pedralbes est l'un des édifices les plus estimables du gothique catalan. Il dispose d'un cloître gothique de trois étages de haut considéré comme le plus grand au monde.

  • Les Reials Drassanes de Barcelone

    Les Reials Drassanes

    Les anciennes Reials Drassanes de Barcelone occupaient l'un des bâtiments civils de style gothique les plus grands et imposants de Barcelone. Transformées en musée maritime, elles offrent une vision de la navigation barcelonaise au cours de l'histoire.

  • Façade de l’église Sant Pere de les Puel•les

    Sant Pere de les Puel·les

    De l’ancien couvent roman de Sant Pere de les Puel·les, fondé au IXe siècle en dehors des murailles de Barcino et qui donna son nom à tout le quartier, il reste l'église, qui comprend des vestiges d’une chapelle wisigothe antérieure.

  • Centre d’interprétation du Call

    El Call

    Au cœur de Barcelone, se trouve l’enchevêtrement de ruelles du quartier juif médiéval, le Call, qui conserve ce qui pourrait bien être la synagogue la plus ancienne d’Europe. Le MUHBA dispose d'un centre d’interprétation qui permet de mieux le connaître.

  • Vestiges de l’ancien couvent Sainte-Catherine

    L’ancien couvent Sainte-Catherine

    Sous le marché coloré de Sainte-Catherine, se trouvent les vestiges du couvent du même nom datant du XIIIe siècle et considéré comme le couvent gothique le plus remarquable de la ville, bien qu'il fut détruit en 1835.

  • Tracé du périmètre de la muraille médiévale de Barcelone

    La muraille médiévale

    La Carte archéologique de Barcelone, réalisée par le Service d'archéologie de la Mairie, permet de connaître le périmètre exact de la muraille médiévale et moderne de la ville.