Espaces urbains
  • Créativité
  • Patrimoine culturel
  • Faire des achats

La Rambla

Tout le monde est fasciné par la vie de la Rambla. L'essence de la ville s'étend sur un peu moins d'un kilomètre. De la Plaça de Catalunya au monument à Colomb, la Rambla se transforme pas à pas. Se désaltérer à la fontaine de Canaletes, acheter des fleurs, se signer devant les Caputxins, déjeuner à la Boqueria, s'émouvoir au Liceu pour finir presque les pieds dans l'eau. Et remonter la Rambla.

Un fleuve de vie qui ne dort jamais, une ville dans la propre ville qui prend le pouls de Barcelone.

La promenade barcelonaise par excellence

Sur la Rambla, on peut ramblejar, c'est-à-dire monter et descendre inlassablement la grande promenade de Barcelone, juste pour le plaisir, pour le plaisir de se sentir chez soi. Car la Rambla est accueillante et intégratrice. S'y promènent les humbles ouvriers et les personnes de pouvoirs qui se rendent au Liceu, les commerçants de Ciutat Vella et les marins qui viennent d'arriver au port. Ceux qui y vivent depuis des années et ceux qui la visitent pour la première fois. Tous font vivre la Rambla. Voilà l'essence de Barcelone.

Les cinq ramblas de la Rambla

Lorsque, au XIXe siècle, Barcelone cassa les murailles qui l'asphyxiaient, une grande promenade fut construite pour unir la partie haute de la ville, côté montagne, à la partie de Ciutat Vella, côté mer. La Rambla, ce sont cinq tronçons portant des noms différents. En commençant depuis la Plaça de Catalunya et en descendant la Rambla en direction du port, on trouve la rambla de Canaletes, avec la fontaine de Canaletes, une fontaine du XIXe siècle dont on raconte que celui qui y boit reviendra à Barcelone. Un peu plus bas, il y a la rambla dels Estudis, appelée ainsi (rambla des études) parce qu'y fut érigée l'une des premières universités de Barcelone, close au XVIIIe siècle lorsque Philippe V supprima les universités catalanes. Dans cette zone, se trouve le Palais de la Virreina, un exemple d’architecture civile et un grand cadeau symbole de l’amour du vice-roi du Pérou pour sa seconde épouse. En continuant vers la mer, on trouve la rambla de les Flors, l'unique endroit de la Barcelone du XIXe siècle où l'on pouvait acheter des fleurs, et qui a maintenu cette activité jusqu'à nos jours. La Boqueria et le Liceu, deux institutions de la gastronomie et de la musique, entament la quatrième Rambla, celle des Caputxins, appelée ainsi parce qu'un ancien couvent de frères capucins s'y dressait. La cinquième partie, la rambla de Santa Mónica, accueille traditionnellement les dessinateurs et les peintres, et relie cette promenade spectaculaire à la mer.

La Rambla, qui relia Barcelone de haut en bas, est un endroit à ne pas manquer de la ville, la promenade obligée que quiconque doit faire à un moment ou à un autre. Ressentir la Rambla c'est ressentir Barcelone.

more

Informations de contact

Vous pouvez aussi aimer...