Nou Barris

Le district de Nou Barris, vaste et varié, Barcelone inexplorée au pied de Collserola, accueille de nombreux espaces verts ainsi qu'une vie de voisinage et culturelle intense qui bouge à un rythme indépendant du reste de la ville.

Des espaces surprenants

Nou Barris offre l'un des visages de Barcelone les plus inexplorés et recèle une multitude de surprises. Situé à l'extrémité nord de la ville, entre la colline de Collserola et l'avenue Meridiana, et jouxtant le district de Sant Andreu, Nou Barris est un district aux rues en pente et irrégulières, replet d'espaces verts à l'écart de l'agitation. Partout, les avenues interminables croisent des petites ruelles et des bars qui ont toujours été là, avec des habitants venus des endroits les plus variés du monde, formant un mélange curieux et divers.

Des suites de la grande transformation que la ville a vécu au cours de ces dernières décennies, le district de Nou Barris est devenu un exemple du nouvel urbanisme de Barcelone, avec des espaces et des équipements modernes, comme par exemple le Parc Central, Can Dragó et les Cotxeres de Borbó, qui coexistent avec des éléments historiques patrimoniaux, comme par exemple les aqueducs, le Rec Comtal, la Casa de l’Aigua, le château de Torre Baró ou l’église de Santa Eulàlia de Vilapicina, entre autres.

La croissance démographique et industrielle de Nou Barris fut tardive comparée au reste de la ville, et ce n'est que dans les années cinquante, soixante et soixante-dix du XXe s. que le district commença à s'étendre, comme point d'accueil de l'immigration ouvrière de cette époque. Les habitants de Nou Barris ont toujours été connus pour leur caractère combatif. Le district connaît un mouvement social bien ancré, une vie associative des habitants ayant démarré pendant la dictature franquiste, qui se renforça pendant la transition. Un mouvement qui devint le moteur de transformation de quartier afin de l’incorporer à la ville. Ainsi, le tissu associatif a contribué au développement d’une dynamique sociale revêtant un caractère riverain intégratrice et créatrice de cohésion. Cette conscience sociale se reflète dans la richesse culturelle de Nou Barris, qui recueille des propositions du monde entier et créé des propositions culturelles singulières et innovatrices, comme l’Ateneu Popular de Nou Barris, une référence du monde du cirque de la ville.

 

Un monde entier à explorer

Au nord, le relief montagneux composé de rues en pente et d'immenses espaces verts cache des quartiers encore plus inexplorés : Canyelles, Roquetes, Torre Baró... Des endroits de la ville qui conservent le rythme de vie calme ainsi que des petits fragments de l’histoire de notre pays, où il est possible d’effectuer des parcours gastronomiques à des prix abordables, difficiles à trouver ailleurs en ville.

Le sud jouxte le district d’Horta-Guinardó, car une grande partie des quartiers qui forment aujourd'hui Nou Barris constituaient historiquement la périphérie de l'ancienne commune d’Horta et Sant Andreu del Palomar. Tout comme Horta avant son expansion en tant que zone ouvrière, Nou Barris était un espace rural clairsemé de fermes, comme par exemple Can Basté ou Can Verdaguer, toujours debout. Tout près de là, les quartiers de la Guineueta, Verdun et Torre Llobeta i Vilapicina recèlent des places et des coins de la Barcelone ouvrière la plus authentique. Un des axes commerçants les plus importants du district est la Via Júlia. Connue comme la rambla de Nou Barris, elle est bordée de commerces, de bars et de petites boutiques. Non loin se trouvent le passeig de Verdum et le passeig de Fabra i Puig, deux des artères où la vie de quartier est la plus forte et où il est encore possible de trouver des tasques et des restaurants authentiques où bien manger à bon marché.

Les espaces verts les plus connus de Nou Barris sont le parc de la Guineueta et le parc du Turó de la Peira. Il faut souligner tout particulièrement le Parc Central de Nou Barris, un immense espace vert unique dans toute la ville de par sa grandeur et sa richesse naturelle. Par ailleurs, le parc accueille l'ancien Hôpital psychiatrique de la Santa Creu, construit par l'architecte Josep Oriol Bernadet au XIXe s. et qui fonctionne aujourd'hui comme siège du district et autres bâtiments municipaux, comme par exemple la bibliothèque, la Guàrdia Urbana, etc.

more
Districte 8 Nou Barris